Mise en œuvre accélérée du programme SASI

Les infirmières auxiliaires au cœur des solutions

Montréal, le 1er décembre 2021 – L’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec (OIIAQ) accueille favorablement l’annonce de la mise en œuvre accélérée du programme Santé, assistance et soins infirmiers (SASI) pour les infirmières auxiliaires. L’Ordre se réjouit que l’expertise de ses membres s’inscrive parmi les solutions pour contrer la pénurie de main-d’œuvre et que la place de ces professionnelles qui jouent un rôle essentiel au sein des équipes de soins soit pleinement reconnue.

Grâce à la mise en œuvre accélérée de la formation SASI, le réseau bénéficiera de l’apport de 2000 infirmières auxiliaires supplémentaires en mars 2023. Ces dernières permettront d’augmenter l’efficience du réseau, tout en optimisant les soins dispensés à la population.

Tout comme le gouvernement, l’Ordre est préoccupé par les enjeux occasionnés par la pénurie de main-d’œuvre. L’OIIAQ est fier d’avoir participé activement aux discussions entourant la mise en œuvre de l’annonce d’aujourd’hui, lui qui collabore régulièrement avec ses partenaires afin de mettre en place des solutions pour assurer à la population des soins sécuritaires et de qualité.

« Nous sommes heureux de constater que le programme actuel peut être offert intensivement, sans négliger aucune compétence, pour s’assurer que cette relève détienne toutes les connaissances et compétences requises au seuil d’entrée à la profession », affirme la présidente de l’Ordre, Carole Grant.

Ayant pour mission la protection du public, l’Ordre souhaitait s’assurer que la mise en œuvre accélérée de la formation SASI aille de pair avec la sécurité des soins. Les bourses prévues par le ministère de la Santé et des Services sociaux permettront d’attirer et de bien soutenir les candidates à ce programme intensif, de manière à favoriser la réussite scolaire, tout en s’assurant que la priorité sera les études.

« Notre objectif est que le plus grand nombre possible d’infirmières auxiliaires puissent accéder à la profession, car nous constatons tous les jours le rôle crucial qu’elles jouent, notamment dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre dans le réseau de la santé. Nous encourageons toutes les personnes intéressées à soumettre leur candidature pour que la mise en œuvre accélérée de ce programme soit couronnée de succès, et ce, au profit de la population », invite Mme Grant.

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec

L’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec compte plus de 28 000 membres, ce qui en fait le deuxième ordre professionnel en importance en santé. Il a pour mandat d’assurer la protection du public en exerçant une surveillance de l’exercice de la profession par le biais des divers mécanismes prévus par le Code des professions et ses règlements. L’Ordre a aussi pour mission de favoriser le développement professionnel de ses membres tout en visant l’excellence, et ce, afin de contribuer à l’amélioration de la qualité des soins et de la santé de la population.

-30-


Partage