Définition de la profession d'infirmière auxiliaire

L’infirmière auxiliaire prodigue des soins de qualité, humains et respectueux. Elle est une professionnelle de la santé intègre et dévouée, qui, par ses activités professionnelles énoncées au Code des professions (art.37 p) : 

  • Contribue à l’évaluation de l’état de santé de la personne et à la réalisation du plan de soins;
  • Prodigue des soins et des traitements infirmiers et médicaux dans le but de maintenir la santé, de la rétablir et de prévenir la maladie;
  • Fournit des soins palliatifs. 

Elle joue un rôle essentiel dans l’équipe de soins en partageant ses connaissances, ses compétences et sa volonté de se dépasser pour offrir le meilleur à la personne soignée. Elle maintient et perfectionne ses habiletés professionnelles en se conformant aux obligations de formation continue. Également, elle se doit de respecter les devoirs et obligations prévus au Code de déontologie des infirmières et infirmiers auxiliaires et de se conformer au Profil des compétences de l’infirmière et de l’infirmier auxiliaire.

Activités réservées

Les neuf activités réservées à l’infirmière auxiliaire en vertu de l’article 37.1 (5o) du Code des professions sont : 

a)  appliquer des mesures invasives d’entretien du matériel thérapeutique ;
b) effectuer des prélèvements, selon une ordonnance ;
c)  prodiguer des soins et des traitements reliés aux plaies et aux altérations de la peau et des téguments, selon une ordonnance ou selon le plan de traitement infirmier ;
d)  observer l’état de conscience d’une personne et surveiller les signes neurologiques ; 
e)  mélanger des substances en vue de compléter la préparation d’un médicament, selon une ordonnance ;
f)  administrer, par des voies autres que la voie intraveineuse, des médicaments ou d’autres substances, lorsqu’ils font l’objet d’une ordonnance ;
g)  contribuer à la vaccination dans le cadre d’une activité découlant de l’application de la Loi sur la santé publique (chapitre S-2.2) ;
h)  introduire un instrument ou un doigt, selon une ordonnance, au-delà du vestibule nasal, des grandes lèvres, du méat urinaire, de la marge de l’anus ou dans une ouverture artificielle du corps humain ;
i)  introduire un instrument, selon une ordonnance, dans une veine périphérique à des fins de prélèvement, lorsqu’une attestation de formation lui est délivrée par l’Ordre dans le cadre d’un règlement pris en application du paragraphe o de l’article 94. 

Activités autorisées par règlements

L’infirmière auxiliaire peut, en complétant avec succès une formation, exercer les activités suivantes :

- En vertu du Règlement sur certaines activités professionnelles pouvant être exercées par une infirmière ou un infirmier auxiliaire :

  • Certaines activités afférentes à l’entretien d’une trachéostomie reliée à un ventilateur;
  • Certaines activités afférentes à la contribution à la thérapie intraveineuse.

- En vertu du Règlement sur certaines activités professionnelles qui peuvent être exercées en orthopédie par des personnes autres que des médecins :

  • Installer, ajuster, enlever et réparer une immobilisation plâtrée ou en fibre de verre;
  • Installer, ajuster et enlever des attelles; 
  • Ajuster les appareils orthopédiques et les aides à la marche.

Partage