Portrait d'infirmière auxiliaire : Chirurgie

Banniere Web 1200X400 5 Mai Lydia

Lydia Lapierre, infirmière auxiliaire en chirurgie à l’Hôpital de Verdun

Depuis quatre ans, l’infirmière auxiliaire Lydia Lapierre travaille au sein de l’équipe volante à l’hôpital de Verdun. Exerçant principalement en chirurgie, celle qui adore bouger est servie !

« Au quotidien, je travaille auprès des patients de retour de la salle d’opération, la plupart du temps pour des chirurgies orthopédiques. Dans ce secteur, on touche à plusieurs aspects du champ d’exercice et c’est ce que j’aime. On fait des pansements, on gère la douleur, on participe au premier lever; les journées passent vite ! »

Dotée d’un tempérament doux, Lydia Lapierre mise sur ses qualités pour rassurer ses patients. Si certains ne sont de passage que pour quelques jours, elle en soigne d’autres sur une plus longue période, le temps de leur réadaptation.

« J’ai découvert que j’étais patiente en travaillant en soins, lance-t-elle en riant. Ce n’est pas toujours évident, mais c’est de travailler avec les humains qui me passionne dans mon métier. »

Pour favoriser un rétablissement optimal, l’infirmière auxiliaire doit miser sur l’enseignement pour s’assurer que ses patients suivent bien les procédures nécessaires à leur guérison.

La force de l’équipe

Pour arriver à dispenser les meilleurs soins, Lydia Lapierre juge essentiel le travail d’équipe. Par exemple, la collaboration avec les préposés aux bénéficiaires est indispensable lors du premier lever, pour prévenir certaines complications.

« Nous sommes une équipe, pendant que l’infirmière relève ses dossiers, je me charge de la première tournée. Ça nous permet d’avoir un peu d’avance. »

Bien qu’elle soit amenée à changer de section régulièrement en étant infirmière auxiliaire sur l’équipe volante, Lydia Lapierre reçoit beaucoup de gratitude de la part de ses patients. « On a un tableau au poste où l’on affiche les lettres et les cartes de nos anciens patients. Ça fait du bien de regarder ça. Tout ce que je peux faire, je le fais et le soir, je pars la tête tranquille », confie-t-elle.


Partage