L'infirmière auxiliaire au bloc opératoire

Exercer en salle d’opération requiert compétence, rigueur et connaissances cliniques. Qui plus est, la nécessité d’avoir une grande résistance au stress conjuguée à un travail physique exigeant y apportent des défis professionnels continus. L’infirmière auxiliaire a su relever ces grands défis depuis plus de dix ans. Elle continue de démontrer que sa contribution à l’équipe chirurgicale est essentielle à la qualité des interventions et à la sécurité du patient dans cet environnement clinique. 

L’infirmière auxiliaire contribue activement au déroulement des séquences chirurgicales, aussi bien en répondant aux besoins de l’équipe en service externe qu’en assumant le rôle d’instrumentiste ou d’aide technique auprès du chirurgien en service interne. À cet effet, nous vous invitons à consulter le document Lignes directrices relatives aux soins infirmiers périopératoires – Les activités de l’infirmière auxiliaire au bloc opératoire. Il brosse un portrait des activités cliniques de l’infirmière auxiliaire, et ce, dans la réalité actuelle des blocs opératoires.

Vidéo présentée par le Service du développement de la pratique professionnelle et des relations externes


Partage