Un avenir prometteur pour les infirmières auxiliaires

Que ce soit en groupe de médecine de famille (GMF), au bloc opératoire, en unité d’endoscopie ou encore dans diverses cliniques spécialisées, la présence de l’infirmière auxiliaire se fait de plus en plus remarquer. Cette tendance a d’ailleurs inspiré le thème de la 37e édition du congrès de l’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec (OIIAQ) de juin, « Assumer son rôle, affirmer sa place ». Souvenez-vous de cet adage, puisqu’il guidera toutes nos actions dans les années à venir !

Carole-Grant.jpg#asset:9997urlPar Carole Grant, inf. aux., Présidente du Conseil d’administration de l’Ordre

Depuis 2014, la présence de l’infirmière auxiliaire a bondi en soutien à domicile, tout comme en GMF. La proportion de ces professionnelles au bloc opératoire croît tout autant.

Ces résultats démontrent sans contredit l’importance du rôle de l’infirmière auxiliaire sur le terrain, dans une foule de secteurs. Par ses compétences cliniques et ses habiletés humaines, sa contribution est un atout indispensable aux équipes de soins.

Permettez-moi de tracer un bilan des derniers mois, qui ont été marqués par la question des ratios patients-équipes de soins sécuritaires et par l’implantation des projets-pilotes par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

En mode action

L’hiver dernier, nous avons agi avec proactivité afin de mettre de l’avant le rôle essentiel des infirmières auxiliaires. Les rencontres au niveau gouvernemental, ainsi que nos communications avec différentes instances ont contribué à assurer la place des infirmières auxiliaires dans l’implantation des projets-pilotes.

Par le fait même, nous avons aussi travaillé à sensibiliser le ministre Barrette à l’application de la Loi 90 et à notre position pour promouvoir le plein champ d’exercice. 

L’Ordre a également participé au huis clos socio-économique du budget provincial afin d’assurer une vigie et pour confirmer que les engagements du ministre étaient au rendez-vous parmi les investissements prévus.

Portrait de la situation

Les données de l’Ordre démontrent un avancement considérable dans plusieurs secteurs, notamment en soins de première ligne, en cliniques médicales et en soutien à domicile.

Cette réalité confirme que la profession se porte mieux grâce à la création de plusieurs autres emplois dans ces secteurs d’activités, malgré certaines réorganisations dans les établissements.

De plus, l’Ordre a travaillé à rejoindre chacun des membres sans emploi afin de les référer au ministère. Cette démarche visait à pourvoir les postes dans le réseau et fournir les effectifs requis pour les projets-pilotes.

L’Ordre continuera de viser la pleine application de la Loi 90, en contribuant ainsi au plein champ d’exercice dans le but d’introduire des infirmières auxiliaires dans tous les secteurs possibles.
Le tout contribuera au rayonnement de la profession
et surtout à remplir la mission première de l’Ordre : la protection du public.

La clef, la communication

L’Ordre se fait un devoir de vous informer des démarches en cours pour que vous soyez à l’affût de toutes les nouvelles importantes. Nous continuerons de vous tenir au courant de ces dernières par notre site web, nos réseaux sociaux, nos infolettres ou encore par lettres personnalisées.

Vous pouvez compter sur nous pour poursuivre ce travail afin de rendre visibles les infirmières auxiliaires et pour prendre toute la place qui nous revient, en tant que quatrième plus grand ordre professionnel en importance !


Partage