UN EFFORT COLLECTIF POUR TRAVERSER CETTE DEUXIÈME VAGUE

CAROLE-CONFERENCIER-WEB.png#asset:10231Par Carole Grant, inf. aux., Présidente du Conseil d’administration de l’Ordre

Chers membres,

Ce matin, Radio-Canada rapportait le témoignage d’un infirmier auxiliaire de Thetford Mines, Sébastien Martineau, hospitalisé après avoir contracté la COVID-19. Ce dernier pointe du doigt les mesures de sécurité défaillantes dans une résidence privée pour aînés où il a été dépêché en renfort. Comme vous tous, la nouvelle m’a profondément inquiétée.

Chaque jour, les infirmières et infirmiers auxiliaires vont au front pour affronter le virus. Il est indispensable que les équipes puissent combattre avec les équipements de protection individuels nécessaires pour éviter de mettre leur santé en péril, ainsi que celle de la population. N’oublions pas, la dispense de soins sécuritaires et de qualité passe d’abord par la protection de nos soignants. Je suis de tout cœur avec mon collègue et tous ceux et celles qui ont vécu des situations semblables.

Il est indispensable que les infirmières auxiliaires puissent exercer dans les meilleures conditions pour se protéger, et ainsi protéger le public. Nous garderons une vigie afin de garantir que les équipements de protection individuels soient disponibles en quantité suffisante pour vous permettre d’affronter les prochaines semaines qui s’annoncent cruciales, tout comme nous l’avons fait par le passé.

J’ai d’ailleurs travaillé sur l’énoncé de position publié en collaboration avec le Collège des médecins, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec et l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec intitulé : Pénurie d’équipements de protection individuelle pendant la pandémie de COVID-19 - entre le devoir professionnel de soigner et celui de se protéger : que choisir ?. Ce dernier visait à fixer les balises pour assurer la sécurité des équipes soignantes. Je vous invite d’ailleurs à en prendre connaissance.

Par ailleurs, depuis les derniers jours, on voit monter le nombre de personnes infectées par la COVID-19. Pour tenter de freiner l’hémorragie, le gouvernement a annoncé cette semaine l’entrée du Grand-Montréal, de la région de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches en zone rouge. De cette manière, plusieurs règles de confinement ont été implantées pour une durée de 28 jours.

Le Premier ministre a lancé un appel à la solidarité pour l’ensemble des Québécois, afin d’éviter de voir la crise se déclencher de plus belle. Il est nécessaire de rappeler que cet effort collectif vise à protéger notre personnel soignant et la population. En s’assurant de respecter les directives de la Santé publique, on tente de limiter la propagation du virus et ainsi éviter de surcharger le réseau.

Je me permets aujourd’hui de relancer le message lancé au cours des derniers jours, soit de respecter les consignes de la santé publique. J’invite ainsi la population à s’assurer de prendre toutes les précautions nécessaires au cours des prochaines semaines. Il s’agit de la meilleure façon de démontrer sa gratitude envers le personnel soignant.

Je sais que les temps sont difficiles, mais je suis convaincue que nous arriverons à traverser cette épreuve tous ensemble, grâce à la force de l’équipe et la mobilisation de la population.

Merci à tous pour vos efforts. Nous sommes de tout cœur avec vous!


Partage