Soins en santé mentale

  • 1. Est-ce qu'une infirmière auxiliaire peut exercer sa profession en santé mentale ?

    Ce secteur d'activités n'échappe pas à la mouvance que vit présentement le réseau de la santé. En effet, les rôles et responsabilités des divers intervenants se redéfinissent actuellement comme en témoigne la Loi modifiant le Code des professions et d'autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines

    Dans ce secteur comme dans les autres d'ailleurs, une collaboration interprofessionnelle doit exister pour maximiser la prestation de soins et de services auxquels les patients sont en droit de s'attendre. De tout temps, les infirmières auxiliaires ont reçu une formation les préparant à oeuvrer dans ce secteur d'activités. Dans le programme actuellement en vigueur Santé, Assistance et soins infirmers (SASI), 2 modules totalisant 120 heures de formation sont consacrés aux notions spécifiques reliées à la santé mentale.

    Conséquemment, les activités réservées à l'infirmière auxiliaire l'autorisent à jouer un rôle important en santé mentale et à collaborer étroitement avec les autres intervenants, notamment les infirmières. Plus particulièrement, l'infirmière auxiliaire peut contribuer à l'évaluation de l'état de santé de ses patients, veiller à l'administration des divers médicaments prescrits, en surveiller les effets, documenter ses observations et participer aux rencontres interdisciplinaires.

    Pour en savoir davantage sur la Collaboration de l'infirmière auxiliaire en santé mentale.


Partage